Notre service d'adoration

À propos de nous » Notre culture » Notre service d'adoration

vie pour vie

Nous nous rassemblons dans nos maisons en début et en fin de journée pour remercier et louer notre Créateur pour tous ses bienfaits envers nous. Exprimant spontanément ce qui déborde de notre cœur, nous le louons avec des chansons et des danses. Il n’y a pas ici de système « clergé – laïcité », car tous, enfants compris, sont libres de partager ce qu’ils ont dans leur cœur, et encouragés à le faire. Nos assemblées sont ce que l’apôtre Paul a dit qu’une vraie communauté de croyants devait être :
            Que dirons-nous donc, frères? Lorsque vous vous assemblez, chacun a un cantique, un mot d’instruction, une révélation, une langue, une interprétation. Que tout se fasse pour l'édification de l’Eglise. (1Cor.14:26).
             Une fois que notre Père s’est ainsi exprimé clairement par la bouche des disciples, nous terminons par des prières. Nous levons tous les mains et prions pour les besoins urgents, ainsi que pour les gouvernements des nations et tous ceux en place d’autorité, afin que notre peuple puisse vivre en paix. Tout ceci sans colère ni dissension entre nous, ni envers ceux de l’extérieur, ainsi que le demande l’apôtre Paul dans sa lettre à Timothée:
            Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, en élevant des mains pures, sans colère ni dissension. (1Tim 2:8).
            Nous lui offrons nos vies, lui soumettant nos désirs et nos plans personnels pour, chaque jour, faire Sa volonté. Nos offrandes ne se limitent pas à des paroles, des chants et des danses, mais elles continuent tout au long de la journée, alors que nous marchons dans les œuvres préparées pour nous.
            Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions. (Ephésiens 2:10)
            Ne crains pas ce que tu vas souffrir…. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. (Apocalypse 19:8)
             En Grec, service et adoration s’exprime par un seul et même mot. Nous ne louons pas Dieu seulement dans nos réunions, pour ensuite faire ce qui nous semble bon le reste de la journée. Notre vie entière lui est soumise !
            Les fins de semaines ont une signification particulière pour nous. En début et en fin de Shabbat, nos assemblées sont focalisées chacune sur un point particulier. Le début du Shabbat (vendredi au coucher du soleil) anticipe prophétiquement le retour de notre Maître Yahshua, annonçant la fin de cet âge et le commencement du Millenium, c’est-à-dire les mille ans de l’Âge de paix. A la fin du Shabbat (samedi au coucher du soleil), nous concentrons notre attention sur la résurrection du Fils de Dieu. La célébration terminée, l’un de nous raconte une histoire aux enfants, et ils partagent ensuite ce qu’ils ont appris ou compris. Ces histoires font revivre les héros de la Bible, ces hommes et femmes de foi dont l’exemple nous procure tant d’encouragement et d’inspiration…
Une fois nos enfants couchés, une pièce spécialement préparée nous attend pour partager le pain comme notre Maître nous l’a commandé.
            Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.
            Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. (Luke 22:19-20)
C’est un moment intime pour parler de Sa mort et partager ce qui est au plus profond de notre cœur.
            Notre amour et notre vénération pour notre Maître Yahshua sont au centre de notre vie quotidienne et de notre culture. C’est ce qui nous lie fortement et nous rend capables de vivre cette vie.

Vie pour vie, c’est ainsi que nous répondons à l’amour de Celui qui a donné sa vie pour nous.

Précédent

Suggestion de lecture
  • C’est Lui que nous suivons, YAHSHUA. Nous sommes Ses disciples, comme Ses intimes l’étaient il y a deux mille ans. Son amour nous a conquis et nous a rassemblés. Parce que nous avons vu Sa valeur et notre besoin de Lui, nous avons tout abandonné pour Le suivre. Son pardon nous libère du poids de notre culpabilité, et Il nous guérit peu à peu de tout ce qui nous empêchait d’aimer.

    suite

  • Fenêtre sur une de nos communautés