Pourquoi douze tribus?

À propos de nous » Pourquoi douze tribus?

Nous sommes une nation de douze tribus, établies dans douze régions différentes de la planète. Le fait que nous soyons appelés « Les douze tribus » n’a rien à voir avec un tribalisme mystique, comme dans les croyances mormones ou rastafariennes. Il s’agit d’une vie bien réelle, en unité, dans des communautés étroitement liées, une vie tribale qui est la démonstration de la manière dont Dieu a toujours voulu que son peuple vive.

Notre désir est d’apprendre à aimer en vivant aussi proches que possible de la création et de nos semblables. Nous aimons travailler ensemble dans nos fermes, restaurants et ateliers, jouer de la musique, chanter, danser, enseigner nos enfants à la maison… Ce n’est pas un style de vie, mais une nouvelle nation qui se rassemble, sans frontières ni barrières raciales ou culturelles!

 

Cette nouvelle culture a des fondements anciens.

Traditionnellement, une tribu est faite de clans, et chaque clan est formé de familles unies par un ancêtre commun. Abraham est notre ancêtre commun - sinon physiquement, du moins spirituellement - car nous avons la même foi, la même passion que lui. Cet homme passionné s’est détourné des idoles de la société pervertie dans laquelle il vivait, dans l’espoir de trouver le seul vrai Dieu, Celui qui a créé le soleil, les fleurs et l’aile du papillon, celui qui a mis la musique dans le cœur des oiseaux.. Parce qu’il avait ce coeur sans partage, il a été choisi par le Créateur de l’univers pour donner naissance à Son peuple, les douze tribus d’Israël, dont la Bible raconte l’histoire. Dieu parla donc à Abraham et lui dit de quitter son pays, et d’aller vers le pays qu’Il lui montrerait. Il lui promit de multiplier sa descendance comme les étoiles du ciel et le sable de la mer, et de faire de lui une grande nation. Notre Créateur est fidèle : Abraham engendra Isaac, qui devint le père de Jacob (qui reçut plus tard le nom d’Israël). Jacob eut douze fils qui donnèrent naissance à douze tribus qui portent leurs noms.

Notre Créateur désirait que ce peuple le représente en exprimant son amour et sa justice au monde entier. Leur amour et leur unité devaient être une lumière exposant les ténèbres environnantes. Malheureusement leur cœur s’est détourné du vrai Dieu pour se tourner vers des idoles, et leur unité n’a pas duré longtemps. Comme toutes les autres nations de la terre, les douze tribus se sont divisées au point de se faire la guerre, et dix tribus ont été dispersées. Ainsi que les prophètes l’avaient prédit, l’arbre a été coupé.

 

Une jeune pousse a jailli de l’arbre coupé.

Des milliers d’années plus tard, est né un homme qui avait le même coeur qu’Abraham. Il brûlait du désir d’amener ce qui subsistait d’Israël1à se repentir de ses mauvaises voies. Cet homme est connu sous le nom de Jésus, mais nous préférons l’appeler de son vrai nom hébreu, Yahshua, qui signifie « Le salut de Yahweh ». En effet, Il a le pouvoir de sauver les hommes de leurs péchés, en les libérant de tout ce les pousse à se diviser. Son message était clair. Il appelait les hommes à laisser leur vie égoïste derrière eux et à le suivre, 2 pour former une nouvelle société où il n’y aurait plus ni pauvres ni de délaissés. Yahshua voyait bien que le petit reste d’Israël était loin de représenter Dieu sur la terre, et Il savait qu’un nouvel Israël, l’Israël spirituel, devait naître 3!

Effectivement, après sa mort et sa résurrection, l'Esprit Saint, descendu sur les disciples le jour de la Pentecôte, a donné naissance à une stupéfiante démonstration d’amour et d’unité à Jérusalem. Grâce au zèle des apôtres, cette Bonne Nouvelle s’est répandue, et des communautés ont fleuri autour de la Méditerranée, formant à nouveau douze tribus, unies par la même foi et le même espoir d’amener l’accomplissement de la promesse faite à Abraham, celle d’« une terre libre d’ennemis ».

 La vie abondante de ces douze tribus du nouvel Israël, qui servaient Dieu jour et nuit,4 aurait dû préparer cette nouvelle nation à devenir l'épouse sans tâche5 pour qui Yahshua devait revenir triomphant6. Mais l’hypocrisie et les compromis ont peu à peu insidieusement transformé la vie vibrante des débuts en une religion rigide, bien éloignée des enseignements du Maître. Malgré de nombreux avertissements des apôtres, les douze tribus ne se sont pas repenties et l’Esprit Saint les a quittées. La lumière s’est éteinte et une deuxième fois, l’arbre a été coupé. Seule a subsisté la doctrine, sujet de discorde et même de guerres de religion au sein des multiples dénominations chrétiennes.

Pendant deux mille ans, nombreux sont ceux qui ont désiré retrouver la pure dévotion des débuts, et revenir à l’obéissance à l’évangile. Souvent persécutés par les églises au pouvoir, ils n’ont pas vu leur espoir s’accomplir.

 

Douze tribus à nouveau.

Une nouvelle pousse a jailli de l’arbre coupé, et quelque chose d’ancien est en train de renaître. Il avait été prophétisé qu’à la fin des temps, Dieu rassemblerait à nouveau son peuple, fait de gens de toutes races et de toutes nations. Aussi avons-nous reçu l’espoir, quand des messagers envoyés d’une des Douze Tribus, nous ont parlé de Yahshua, venu pour nous pardonner et nous libérer de l’esclavage du péché. Ils nous ont invités à venir voir si ce qu’ils disaient était réel. Les voir demeurer unis ensemble dans leurs communautés a été l’évidence dont nous avions besoin pour croire au miracle. Car ils étaient loin d’être parfaits, mais ils avaient reçu le pouvoir de pardonner comme ils avaient été pardonnés, apprenant à aimer comme ils avaient été aimés. Alors nous avons pu faire confiance et recevoir avec joie l’appel de tout abandonner, comme Abraham - possessions, opinions, ambitions, et même nos propres vies - pour suivre Yahshua et construire les douze tribus d’Israël. Oui, Dieu est en train de restaurer Son peuple, en faisant d’eux une nation d’amis, alliés pour la même cause. Il cherche pour cela sur toute la terre ceux qui veulent Le connaître et faire Sa volonté. Se mettre à son service et utiliser tout son temps, ses dons et son énergie à faire fleurir cette vie tribale, c’est devenir un véritable artisan de paix.  

La fraternité harmonieuse dont nous rêvions devient réalité dans notre nation : des gens de toutes nations, toute origine et de tout âge peuvent vivre ensemble en paix, avec une totale confiance car ils ont remis leur vie entre les mains de leur Créateur. Ensemble, ils apprennent ce qui lui est plaisant : ne plus vivre pour soi-même mais prendre soin des autres, partager leurs joies et leurs peines, et pardonner, toujours… voilà enfin la vraie liberté, la liberté d’aimer !

Peux-tu imaginer ce que sera la vie sur terre quand nous aurons tous cette sorte d’amour ?

Finies les guerres, la haine et la violence, les hommes pourront enfin vivre en paix.

 Et ce sera le début... de l’éternité.

 

1.C’est à dire les tribus de Juda et Benjamin, communément appelés « Juifs »

2. (Luc 14:26 et 33).

3.Yahshua en a averti les Juifs: (Mat 21:43). "Le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en produira les fruits".

4. (Actes 26:6-7)  "Et maintenant, je suis mis en jugement parce que j'espère l'accomplissement de la promesse que Dieu a faite à nos pères, et à laquelle aspirent nos douze tribus, qui servent Dieu continuellement nuit et jour. C'est pour cette espérance, ô roi, que je suis accusé par des Juifs !"

Quand l’apôtre Paul, présentant sa défense devant le tribunal d’Agrippa, à mentionné les Douze Tribus, il est certain qu’il ne parlait pas des Juifs qui l'accusaient, mais des douze tribus du nouvel Israël, auquel ‘apôtre Jacques écrivait : "aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut !" (Jacques 1:1).

5. Le livre de l'Apocalypse nous donne deux images de l'épouse :

(Apocalypse 12:1)"Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête."

 (Apocalypse 21:9-12)  "Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l'épouse, la femme de l'agneau. Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal. Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits, ceux des douze tribus des fils d'Israël."

6. (Apocalypse 19:7) "Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée..."

Précédent