Si Dieu vivait dans ma rue

Articles » Si Dieu vivait dans ma rue

Si Dieu vivait dans ma rue, Sa maison serait sûrement très grande afin de pouvoir accueillir les veuves et les orphelins. Ils s’y sentiraient vraiment chez eux, et non dans quelque institution anonyme. La maison ne serait pas en préfabriqué, mais probablement ancienne et restaurée, avec de grandes fenêtres pour laisser entrer la lumière. Une jolie barrière blanche l’entourerait pour que les enfants puissent évoluer en toute sécurité. La porte ne serait jamais fermée à clé, et aucun aboiement de “chien méchant” ne tiendrait les visiteurs à distance…

Beaucoup de personnes vivraient dans la maison de Dieu, c’est certain, parce qu’Il n’aime pas la solitude. Personne ne serait là tout seul, à pleurer dans son coin, ou attablé devant un bol de soupe réchauffé au micro-onde. Au contraire, ils mangeraient ensemble, et il y aurait une place à table pour tous. D’ailleurs, tout ce qu’ils feraient, ils aimeraient le faire ensemble.

Si Dieu vivait dans ma rue, Il inviterait tout le monde chez Lui, pour un jour ou pour toujours: cette mère seule avec ses enfants, cet étudiant timide caché derrière ses lunettes, ce jeune couple qui cherche un sens à sa vie, et le vieil homme du bout de la rue qui trouverait là une famille. Malheureusement, ils ne viendraient pas tous, car les gens importants sont bien trop occupés à faire des choses importantes…

La maison de Dieu serait propre, son jardin bien entretenu et même la rue serait nettoyée. On pourrait voir que quelqu’un en prend soin. Dieu est amour, et l’amour est Dieu. Je crois que si je vivais où se trouve l’Amour, je pourrais abandonner mes mauvaises habitudes. Je pourrais même être honnête et reconnaître le mal que j’ai fait, et alors je pourrais changer. Je parie que tous ceux qui vivraient dans la maison de Dieu diraient souvent “Je suis désolé.”, et “Je te pardonne.” encore plus souvent.

Si tu avais envie de venir, tu serais bien sûr le bienvenu. Il y aurait toujours quelqu’un pour t’écouter, te parler. S’il se faisait tard, Dieu t’inviterait à passer la nuit chez Lui et Il te donnerait Sa chambre. Il te laisserait même emménager dans Sa maison, et tu pourrais aussi y amener ta famille.

Ce serait un endroit où il ferait bon vivre ensemble et demeurer, un endroit où Dieu serait notre demeure, et où nous serions la sienne. Je m’y installerais pour vivre avec l’Amour, si Dieu vivait dans ma rue...

 

Précédent

Suggestion de lecture
  • C’est Lui que nous suivons, YAHSHUA. Nous sommes Ses disciples, comme Ses intimes l’étaient il y a deux mille ans. Son amour nous a conquis et nous a rassemblés. Parce que nous avons vu Sa valeur et notre besoin de Lui, nous avons tout abandonné pour Le suivre. Son pardon nous libère du poids de notre culpabilité, et Il nous guérit peu à peu de tout ce qui nous empêchait d’aimer.

    suite

  • Fenêtre sur une de nos communautés