Entends-tu parler la Création?

Articles » Entends-tu parler la Création?

 

       Depuis le début de l’humanité, chacun peut admirer les merveilles de la nature: les longs rubans d’oiseaux migrateurs volant vers le sud à l’approche de l’hiver, les couleurs chatoyantes des feuilles d’automne, ou la splendeur du soleil couchant au-dessus des montagnes...

Je me souviens du temps, où je retenais mon souffle,

Espérant entendre Ta voix, dans le son du silence.

Au bord de l’eau, toujours, Ta voix me fascinait,

Chuchotant des mystères, clapotant des prophéties.

La création tout entière me parlait de Toi,

Les étoiles, les fleurs et tout ce qui respire,

Et le regard limpide des petits enfants…

Qui a donné au saumon l’instinct de quitter l’océan, et la détermination d’affronter tous les dangers pour remonter jusqu’à la source où il est né, afin de s’y reproduire ? Qui a appris à la mère poule à prendre soin si tendrement de ses petits poussins ? 

Autrefois, au contact de la nature dont ils dépendaient pour leur subsistance, les hommes priaient Dieu et le remerciaient. Ils étaient animés par un profond respect pour la terre et ses habitants. Mais l’homme moderne, le plus souvent citadin, a perdu ses racines. Souvent consumé par sa poursuite effrénée de la réussite et du plaisir, il ne prend plus le temps d’écouter son cœur, et on peut en voir les répercussions autour de nous.

A peine encore si l’on entend

Dans le tumulte, la voix de la création.

Elle chante haut et fort pourtant

Le grand amour de notre Créateur !

De plus en plus insensible à la voix de sa conscience, l’homme est en train de construire une brillante civilisation technologique, aux dépens des relations humaines et de l’environnement. Les conséquences désastreuses de sa cupidité et de son égocentrisme sont évidentes : divorces, dépression, solitude, pollution, espèces en voie de disparition.... A cause de notre désir de jouir d’une vie facile, et au nom du « progrès », nous sommes en train de détruire la terre et un grand nombre de ses habitants…

L’état de notre planète est manifestement le reflet de la condition du cœur humain ! 2

La crise écologique actuelle n’a rien de surprenant. Certains l’ont vue venir depuis bien longtemps. Il y a des milliers d’années déjà, le prophète Esaïe a prédit que lorsque les hommes arrêteraient de reconnaître l’existence de Dieu, notre mère nourricière, la terre, serait dévastée par la pollution, au bord de l’abîme. 4 Ses soupirs vont se transformer en plaintes, ses plaintes en gémissements et, dans les derniers jours, ses gémissements deviendront des cris de désespoir.

La création, qui témoigne de la bonté de Dieu, sera réduite au silence, et les habitants de la terre qui auront violé leur conscience, en seront seuls responsables...

Il est certain que ces anciennes prophéties sont en train de s’accomplir. Quel jugement attend ceux qui participent à détruire ainsi la terre ? Pourquoi n’écoutent-ils pas la création qui réclame justice et plaide avec eux d’honorer le Créateur, qui fait se lever le soleil chaque matin sur les bons comme sur les méchants ? Comment peuvent-ils ignorer Sa grandeur, en voyant l’immensité de l’univers infini, et nier Son pouvoir quand l’éclair déchire le ciel ?

Lorsque les éléments se déchaîneront, nombreux seront encore ceux qui vont maudire Dieu, et continuer à rejeter la vérité, refusant d’admettre qu’ils ne font que récolter ce qu’ils ont semé!

Qui n’a jamais outrepassé les limites de sa conscience, blessant les autres, et endommageant son âme ? Qui n’a jamais profité d’autrui pour assouvir ses désirs égoïstes, dans des aventures sans lendemain ? La dégradation des écosystèmes de la planète est en relation directe avec celle des consciences. On proteste contre la pollution de l’environnement, certes, mais qui proteste contre celle de la conscience humaine ?

Mais il n’est pas encore trop tard pour changer. Ce que nous faisons de notre vie aujourd'hui, et comment nous traitons les autres, affecte directement notre environnement. Sachons donc écouter ce que la création nous dit, et considérons ses avertissements avant qu’il ne soit trop tard !

 

 

1. Romains 1.20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, sont évidentes, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages

2. Esaïe 5.20 Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres,qui changent l'amertume en douceur, et la douceur en amertume !

2 Timothée 3 :1-4 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains,blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu.

Romains 1 : 22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous.

Romains 28-32 Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, étant remplis de toute espèce d'injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d'envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ; rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons,

ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d'intelligence, de loyauté, d'affection naturelle, de miséricorde.

Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

 

3. Esaïe 24 : 5-6 Le pays était profané par ses habitants ; Car ils transgressaient les lois, violaient les ordonnances, Ils rompaient l'alliance éternelle. C'est pourquoi la malédiction dévore le pays, Et ses habitants portent la peine de leurs crimes ; C'est pourquoi les habitants du pays sont consumés, Et il n'en reste qu'un petit nombre.

4. Esaïe 24:18-20 Les fondements de la terre sont ébranlés. La terre est déchirée. La terre se bris. La terre chancelle comme un homme ivre. Elle vacille comme une cabane. Son péché pèse sur elle. Elle tombe, et ne se relève plus.

 

Précédent

Suggestion de lecture
  • espoir_accompli.png

    ...est un arbre de vie

     

    suite

  • Fenêtre sur une de nos communautés